surfari: bodyboard en vendée

Publié le par sangoku91

Après une longue absence sur la toile suite à une cascade d'événements plus ou moins contrôlés (déménagement et rush au taf), me voici de retour!

Au menu, cette fois un ptit flashback sur quelques sessions de body sympas en terre vendéenne.

Revenons fin avril 08, après avoir deballé moult et moult cartons et après avoir monté un minimum  de meubles pour survivre (canapé, lits,  frigo), un grand ras le bol me prend et l'appel de la mer se fait à nouveau ressentir.

Nous voila donc sur la route des côtes vendéennes pour un week-end prolongé.

Arrivé sur place, le temps est meilleur qu'à Paris (normal), d'autant plus que la vendée est surnommée la côte de lumière (à juste titre). Autre point positif une houle bien consistante est présente sur la côte.

Ce qui fait que j'ai commencé par surfer le spot de repli du coin.

C'était bondé car c'était le seul spot du coin à fonctionner correctement mais  l'ambiance était détendue et chacun a eu son quota de vagues. On a eu des vagues bien régulières et creuses de 1m à 1m50 sur les plus grosses séries avec des petits tubes à faire pour les plus techniques. A mon compteur quelques vagues maousse (1m50 à vue de nez) et des petits tubes et de bon carves dans le shorebreak. Au final une bonne tranche de surf et de rigolade avec les locaux qui se chambraient au take off au ras des cailloux.

Les jours suivants la houle a un peu baissé  avec un vent faible voire offshore, donc les spots exposés ont fonctionné au maximum.

Définissons l'arène sur un spot exposé laissé anonyme ici:

Le soleil commence à bien taper, les sets massifs arrivent bien rangés, un léger vent offshore lisse les vagues et les creuse. Apparement il y a un peu de taille. Je vois un surfer se lever, la vague est overhead!!! Damned il y a un bon 1m50 2m sur les grosses séries! cela va être la gavade!

Les gladiateurs en combi néoprène se lancent dans l'arène et se mesurent à la "bête" ;o))

En fait ce n'était pas si méchant que cela, mais assez physique (barre épaisse et violente à passer).

Une fois la barre passée après moult efforts, les take off sont bien raides, et après un petit bottom turn il est possible de se caler sous la lèvre et de profiter de la vue! Ensuite il faut pas oublier d'accélérer pour sortir du tube. Sinon sur les vagues moins creuses, il y avait moyen de caler quelques turn avant d'accélerer dans l'inside et d'essayer de frapper la lèvre.

J'ai quand même pris quelques gamelles mais sans gravité.

 

Au final, le spot exposé a fonctionné deux jours durant avec cette taille et cette qualité.

Je me suis gavé ainsi que tous les petits veinards présents à  l'eau ce week end là.

Je suis rentré lessivé chez moi et j'ai constaté qu'il me restait encore des cartons à déballer :o((

Mais ceci est une autre histoire.

A bientôt pour des récits de session en VTT freeride cette fois-ci.

Sabgoku91

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans allride

Commenter cet article